Consommation Rebelle

5 astuces rebelles pour maximiser son budget

ALERTE BANALITÉS !

 

Les choses les plus simples sont celles qui fonctionnent le mieux. Et on l’oublie très souvent. Lorsqu’on veut faire des économies, on s’attend à devoir suivre des conseils totalement nouveaux ou révolutionnaires. Ce n’est pas forcément le cas. La plupart des astuces que j’utilise pour minimiser mes dépenses et maximiser mon budget n’ont rien de nouveau. Je les applique depuis tellement longtemps que je n’ai même plus à y penser. Et ça fonctionne à merveille.

 

1. Un beau budget

Je ne suis jamais dans le noir concernant mes finances. Je sais combien je gagne et combien je veux mettre de côté. Pour y arriver, je me fais un budget. Rien de trop compliqué. Le secret pour un budget efficace, et sans prise de tête, est de le faire dans le cadre d’une activité sympa (dans un café, un parc, chez vous à un moment choisi en train de siroter une limonade). Ne le voyez pas comme quelque chose qui va plomber l’ambiance mais quelque chose qui va vous amener vers vos objectifs. Commencez par déterminer vos objectifs. Ensuite, estimez le montant nécessaire pour les atteindre. Ça sera votre épargne.

 

Remplir les cases de votre vie

Après, il suffit de remplir les cases de votre vie avec des montants réalistes par rapport à votre quotidien et à vos objectifs. Séparez bien les dépenses fixes, c’est-à-dire les frais obligatoires (loyer, électricité, forfait téléphone, abonnement transport, nourriture), des dépenses plaisirs (restaurants, sport, vêtements). Une fois votre budget terminé, demandez-vous ce qui pourrait être optimisé : changer de forfait téléphonique ou internet ? Revendre sa voiture ? Déménager dans plus petit ? Moins de sorties ? Moins de vêtements ? Moins d’achat de repas préparé ? L’important est de ne pas être drastique d’un coup, mais de sortir de son schéma habituel, afin de trouver les bons plans économiques. Une fois trouvés, agissez progressivement. Même avec un petit revenu, il y a toujours moyen de mettre de côté pour atteindre ses objectifs !

Matériel : Petit carnet, tableau excel, ou applications – bankin (FR), Mint (EN), Pocket Gard (EN)

 

Table et tasse de seconde main, thé maison (achat en vrac), cahier de note et stylo offerts. Je n’ai acheté que mon téléphone.

 

 

2. Je n’achète rien de neuf (ou presque)

Depuis deux ans, ma consommation a totalement changé (lire mon article sur ce sujet). Que ce soit pour des vêtements, des chaussures, des meubles, ou de la décoration, soit je le fais moi-même, soit je l’échange, soit je l’achète seconde main. Quoi qu’il arrive, je minimise le neuf. J’ai fait une dizaine d’exceptions chaque année. Mais en 2018, je vais relever le défi de le faire à fond ! D’ailleurs, j’ai découvert il y a quelque jours cette initiative : Le défi rien de neuf, en 2018 explorons d’autres mode de consommation. Si ça vous tente de relever le défi, je vous conseille de vous inscrire et de parcourir le site, qui donne accès à plein de ressources sur la consommation alternative.

 

De mon côté, voici ma liste de ressources personnelles ultra-économiques :

  • Vêtements, chaussures : échange (en personne ou en ligne), achat en friperie
  • Ameublement, accessoires de cuisine : échange en ligne, achat dans des magasins de seconde main
  • Livres : bibliothèque
  • Outils : échange ou location de courte durée
  • Nourriture : achat en vrac, au marché
  • Voiture, vélo : location courte durée, ou prêt
  • Fleurs, plantes : dons
  • Matière première pour construction (bois) : dons

 

Là aussi, tout est possible. Il suffit de sortir de ses habitudes et de regarder ce qui se fait ailleurs. Ensuite il ne vous reste plus qu’à adopter la bonne habitude et c’est bien plus facile qu’on ne le croit.

 

Première photo: table fait maison. Achat du bois dans une scierie et de la quincaillerie dans un magasin spécialisé. Les outils (perceuse, marteau et ponceuse) m’ont été prêtés. Troisième et quatrième photos de ma terrasse: les palettes (sous les couvertures ) m’ont été données. La table basse est faite maison, avec des chutes de bois trouvées dans la rue. Même chose pour le vase, l’échelle et son support qui ont été trouvés dans la rue. Initialement le vase était noir et l’échelle en bois naturel. Après des petits coups de peinture, il sont devenus blancs. Les coussins et tissus sont issus de magasins de seconde main.

 

3. Je cuisine toujours mes repas du midi

Les petites dépenses répétitives auxquelles on ne fait plus attention sont celles qui viennent plomber votre budget. Sauvez de l’argent et du temps en vous préparant des petits plats. Ça ne prend pas plus de temps que de sortir tous les midis pour acheter à emporter. Mon conseil est de cuisiner des plats que vous aimez, faciles à faire, et qui cuisent tout seul. Si vous voulez être tranquille pour tous vos midis de la semaine, il vous faudra 5 portions. Pour les midis et les soirs, il vous en faudra 10.

 

1,2 ou 3 recettes

En fonction du chiffre choisi, déterminez le nombre de plats à préparer. Pour 5 portions, je prépare souvent 2 plats différents (qui me font très souvent plus que 5 portions) et pour 10 portions, je cuisine 3 plats différents. L’idée est de ne pas manger tout le temps la même chose. Je congèle ensuite les portions en « surplus ». La plupart du temps, sur un mois, je cuisine les trois premières semaines et j’ai assez de portions pour tenir tous les midis de la dernière semaine.

 

Voici ma petite liste de repas préférés, économiques, rapides, et faciles à cuisiner. Je les prépare généralement le dimanche soir et ça me prend entre 1h et 1h30 :

  • Lasagnes
  • Tarte, quiche
  • Salade composée
  • Soupe

 

J’adore ces plats parce que ce sont des fourre-tout. Peu importe les ingrédients que vous avez chez vous, vous pouvez les faire !

 

Bien sûr, parfois je déroge à ma règle en sortant le midi pour aller manger dehors. La plupart du temps, c’est pour manger indien. Et je fais ça deux fois par mois en moyenne. Étant donné que je sais que je vais le faire, je le prépare dans mon budget du mois. Donc comme c’est prévu, et que cette dépense est réaliste par rapport à mes objectifs, je me le permets ! Quand on y pense c’est un peu comme un régime, il y a des cheat days (« journées triches ») qui nous permette de sortir un peu de la règle pour continuer à tenir nos objectifs le reste du temps.

 

4. Je paye toujours avec l’argent que j’ai

Je ne fais jamais de crédit et paye tout de suite avec l’argent que j’ai sur mon compte, que ce soit pour un voyage, des courses, une activité, un abonnement sportif, ou un restaurant. Évidemment, j’agirai différemment le jour où j’achèterai un appartement. Mais pour l’instant j’applique cette règle, qui me permet de suivre mon budget en temps réel et surtout de me libérer l’esprit. Je ne dépense que ce que j’ai et surtout ce qui est prévu dans mon budget. Payer tout de suite me paye ma tranquillité d’esprit.

 

Je dis non - Consommation rebelle
Astuce : je sors des sous en début de semaine et je me tiens à ça pour le reste de la semaine

 

5. Je dis « non »

La semaine dernière j’étais au marché et je me suis désistée dernière minute à acheter des oignons quand la marchande m’a annoncé leur prix. Je suis passée pour la radine du siècle, mais j’ai clairement économisé sur une dépense bien trop élevée. Bien sûr, il s’agit là d’un cas isolé, sur un petit montant. Mais je garde cette habitude de dire « non » sur l’ensemble de mes achats. Si c’est trop cher, je dis « non ». Si j’ai un doute, je dis « non ». Je me rappelle encore entendre quelqu’un à Zara dire « Si tu as un doute prends-le ». Je dirais plutôt l’inverse ! C’est à ça que servent les doutes, à se demander si une décision est bonne ou optimale. Posez-vous la question et jugez honnêtement par vous-même.

 

Consommation Rebelle

 

N’ayez pas peur d’être exigeant(e). D’abord, ça va vous faire faire des économies, puis ça va vous amener vers des produits de qualité. Sortez du schéma habituel. Faites vos recherches, ne vous satisfaites pas de la première offre. Vous allez être agréablement surpris(e) de ce que vous allez trouver.

 

Voilà pour mes cinq astuces rebelles pour bien économiser. Elles sont loin d’être des contraintes. Je sais qu’à première vue elles peuvent apparaitre comme telles. Ce sont des choses que j’ai intégrées au fur et à mesure dans mes habitudes, en les voyant d’abord comme des défis. Comme je suis très joueuse, j’ai toujours vu ça comme des parties à gagner. Et qui ne veut pas gagner ? Au fil de ces astuces, j’ai vu mes économies monter, et mes projets se réaliser. J’ai donc continué. Aujourd’hui, je suis toujours à l’affût de bons plans pour continuer à optimiser ma consommation, mon budget, et mes projets. Et vous, quelles sont vos astuces ? Que mettez-vous en place pour réaliser vos projets ? Partagez avec moi vos « trucs » dans les commentaires.

 

Bye les amis !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 7
    Partages

3 réflexions au sujet de « 5 astuces rebelles pour maximiser son budget »

  1. Hey ! Superbe article sur le budget. Merci pour tes petites astuces consommation.

    De mon coté, j’ai une politique un peu différente, ca rejoint en certain point ce que tu peux faire notamment sur la préparation des repas, j’ai d’ailleurs fais une vidéo un peu fun sur ma chaîne youtube où j’en parle (https://www.youtube.com/watch?v=rWeU-0SdMFI&). Pour ce qui est d’utiliser de la seconde main ou du déjà utilisé, en soi je suis d’accord lorsque c’est possible, c’est évidemment “quasi toujours possible”, il suffit de se donner les moyens de chercher etc.
    Je suis personnellement un pur produit service et je pense que ce qui s’achète, c’est avant tout une expérience, un service donc le fait de construire son mobilier, si j’y prends plaisir, oui mais sinon je préfère mettre ce temps à profits d’autres choses.
    Comme le dit MJ Demarco dans son livre “The Millionaire Fastlane” : “Ne pas se concentrer sur mes dépenses, mais sur mes revenus.” J’aime bien cette phrase qui indique que tu ne peux pas tout réduire, tu peux simplement optimiser et si tu souhaites plus, il va falloir soulever des ressources, créer de la valeur pour augmenter tes revenus.

    Ce qui ressort de ton article, c’est un état d’esprit minimaliste que je partage dans l’ensemble ! 🙂

    Bonne continuation,
    Au plaisir !
    Kevin

  2. Salut je viens de lire deux articles de ton blog que je découvre. J’aime économiser. J’ai hélas un budget archi rikiki et c’est dur de ne pas pouvoir acheter ce dont j’ai besoin ou envie. J’arrive à économiser sur les courses (nourriture, produits ménagers et d’hygiène…) et ça me rend heureuse. Je cuisine autant que possible, même s’il m’arrive des fois de vouloir acheter tout prêt par flemme de cuisiner/faire la vaisselle, par manque de temps aussi. J’aime l’idée aussi d’être un peu “zéro déchet”. J’aime acheter des aliments bruts, et locaux (légumes, pâtes, ha on a même du tofu bio et local maintenant !).
    Ça m’a étonnée de voir que tu faisais tes meubles toi même. Ça fait des années que je recherche une nouvelle armoire et je me dit finalement si je la faisais moi même ? On a une ressourcerie en plus dans notre ville où ils prêtent du matériel de bricolage (à utiliser sur place), avec l’aide d’un menuisier. Un truc maison que j’ai fait récemment toute seule c’est une petite étagère : perceuse empruntée (c’est dur de trouver une perceuse à béton en prêt gratuit (via Facebook), planche de récup, équerres pas chères du tout et qq vis. Et voilà.
    J’ai qq meubles d’occasion : une petite desserte de cuisine eue à la ressourcerie, deux tables (une de cuisine et l’autre pour faire mon bureau), un futon (sommier en lattes de bois + matelas en coton), un frigo un peu cogné dans la porte mais ça va. Ça a été dur de trouver tout ça car notamment à l’époque je n’avais pas le groupe Facebook local de dons sur lequel je suis), et dernièrement meuble bibliothèque (très beau et sur lequel je mets aussi ma TV.). Ah et j’oubliais j’ai sauvé un micro-ondes de la poubelle… Un père dont la jeune fille déménageait à tout vidé son appart dans le local poubelle… Je ne savais pas si le micro-ondes marchait, mais il me semblait qu’il y avait des chances que oui, car il y avait plein d’autres choses en bon état et des gens ont ainsi récupéré des trucs (avant moi sniff)… Bon le micro-ondes c’est pas pour moi c’est pour mon copain il adore ça… Moi je n’aime pas la sensation de la nourriture qui en sort, dans la bouche…

    Quand j’avais des sous l’année dernière, j’ai claqué tout mon fric en très peu de temps c’est hallucinant comment l’argent file à une vitesse…….et qu’il vous brûle les doigts…. J’avais acheté mes vêtements neufs et bio, car j’ai des fois été flouée via Vinted (vêtements troués, tâchés, déformés…) Et j’avais pas envie d’attendre des braderies sans être sure de trouver des trucs beaux et à ma taille (je fais du 34…). J’ai pu m’acheter une grande couette et des draps en lin…mais au moins ça dure longtemps et c’est pas pollué/polluant…
    Maintenant en vêtements j’ai soit des dons, (précieux groupes Facebook où l’on peut trouver plein de choses…), mais majoritairement du seconde-main en braderies, et là je ne vais pas louper le vide dressing gratuit dans un café de la ville, (chacun ramène des vêtements à donner et chacun se sert : c’est le concept le meilleur je trouve).
    Pour les livres je me suis inscrite en bibliothèque mais malgré le fait que je sois dans une ville de taille moyenne, pas mal d’ouvrages que je recherche ne sont pas présents… 🙁 J’ai par exemple fait commander un bouquin que je voulais cette année : À quoi pensent les poissons? Ça me fait une économie par rapport à la librairie car ce livre coûte pile 20€. Mais je suis allée après à la librairie prendre deux livres de recettes sur lesquels j’ai craqué… Ce sera mon seul plaisir du mois, et donc je vais le savourer et ne pas penser à consommer d’autres choses… Ça suppose de ne pas entrer dans les magasins … Genre Nature et Découverte, Monoprix etc…
    En cosmétique je ne consomme presque plus rien… Je me suis mise au baume à lèvres maison, qui dure bcp plus longtemps que ceux du commerce; même si je commence à voir les proportions de cire et d’huile (je n’ai jamais trouvé les proportions pour un seul petit pot en verre (couvercle en plastique blanc, de Aroma-Zone).
    Je n’utilise pas de produit nettoyant spécifique pour le visage (lavage à l’eau ou au savon bio local), et pour le corps pareil, sauf le délicieux savon noir à la rose de Lamazuna, de temps en temps pour me gratter la couenne avec le gant de kessa. La crème mains c’est une fois de temps en temps (c’est en fait ma crème visage qui fait double usage, car j’en n’utilise que pour le contour des yeux, avant de poser l’anticernes). Mon maquillage dure longtemps et je ne le jette que s’il a mauvaise odeur. Mon shampoing est un shampoing solide (j’en ai deux). Pas d’après shampoing. Pas de parfums (c’est toxique, et les bio ne durent pas longtemps sur soi). Dentifrice solide, et il m’en reste des crémeux car j’aime varier les goûts.
    Voilà je vais m’arrêter là haha…
    Au plaisir !
    Anne.

    1. Merci Anne pour ton commentaire très détaillé ! Je vois que tu as déjà mis en place plein d’astuces pour maximiser ton budget et consommer différemment. Pour les meubles, je te conseille effectivement, si tu as le temps, de les faire toi-même. C’est souvent moins cher et surtout en adéquation avec tes besoins. Regarde sur Pinterest (ou même sur Youtube) pour des idées simples. Il arrive que les plans de fabrication soient même partagés.

      Pour ce qui est de renouveler ta garde-robe, je vois aussi que tu fais beaucoup de choses. Si jamais tu as envie de renouveler tes vêtements à un moment donné et qu’aucun événement d’échange n’est disponible, tu peux aussi en organiser un chez toi avec tes amies (et les amies de tes amies). J’ai une amie qui organise ce genre d’événement fréquemment et, en plus de passer un bon moment, je repars toujours avec des merveilles.

      En tout cas, si tu découvres d’autres bonnes idées, n’hésite pas à me les partager 🙂

Laisser un commentaire