6 étapes incontournables pour un budget au service de tes rêves - consommation rebelle

6 étapes incontournables pour un budget au service de tes rêves

Si tu lis cet article, c’est que tu es motivé.e à faire ton budget. Je vais commencer par te féliciter, parce que tu viens de prendre une excellente décision dans la gestion et la maitrise de tes finances. Contrairement à tous ceux qui vivent sans budget, toi tu as décidé de savoir où tu t’en vas. Et ça, si tu veux mon avis, c’est la partie la plus difficile. Le reste n’est que de l’application.

Comme je t’en ai parlé ici, les étapes que je vais te proposer sont simples et efficaces. Tu pourras donc passer au travers de chacune d’entre elle pour te construire ton propre budget. D’ailleurs, chaque budget est personnel. Si tu veux comparer le tien à celui de ton voisin, fais-le de manière constructive. C’est-à-dire en t’inspirant de ses bonnes pratiques, et en les appliquant à ton budget. Évite la comparaison pour la comparaison. Tu risques de perdre ton temps.

 

Pour réaliser ce budget, voilà ce dont tu vas avoir besoin :

Temps : 2h max.

Matériel requis :

  • Bloc note
  • Ordinateur
  • Fichier Excel (à télécharger en PJ pour t’aider-Budget_Consommation_Rebelle)
  • Calculette
  • Extraits de compte (3 derniers mois)
  • De la bonne musique relaxante
  • Un snack santé et un café/thé/smoothie

 

Étape 1 : déterminer tes entrées et sorties d’argent

La première chose à faire est de déterminer les montants de tes entrées et sorties d’argent. Pour cela munis-toi de tes relevés de compte (en ligne ou papier) et remplis les postes suivants :

Entrées d’argent

  • Salaire,
  • Pension
  • Aide (allocation)
  • Loyer
  • Tout autre revenu

 

Sorties d’argent – dépenses vitales uniquement :

Pour cette partie, il faut que tu repères tes dépenses vitales uniquement. Celles que tu dépenses pour vivre et pour ton premier confort (ex : abonnement téléphone). Clairement, ton abonnement à Netflix ou tes dépenses chez Zara ne figurent pas dans cette liste. Tu trouveras cette liste un peu plus bas. Là aussi, regarde tes dépenses des trois derniers mois et fais-en une moyenne représentative. Ce qui est bien avec les dépenses vitales, c’est qu’une grande partie sont récurrentes, donc facilement repérables.

  • Habitation : loyer, électricité, eau, chauffage
  • Assurance voiture, maison, autre
  • Transport : voiture, carburant, titre de transport
  • Télécommunication : téléphone portable, internet maison
  • Alimentation
  • Santé
  • Remboursement crédit
  • Taxes/impôts (simulateur)
  • Frais bancaire
  • Crédits

Si tu as d’autres postes de dépenses vitales, tu peux les ajouter à la liste.

 

Le premier calcul à faire est le suivant : Total revenus fixes – dépenses vitales = montant restant (1)

Étape 2 : prévoir une épargne de précaution

 

Oui, je sais que tu sais ce dont je vais te parler. Il s’agit de l’épargne de précaution. Elle est primordiale à avoir et ce indépendamment de ton âge ou de tes revenus. À l’âge de 26 ans, j’ai dû utiliser la mienne alors que je pensais que rien n’allait m’arriver (du moins pas à 26 ans). Donc oui, l’épargne de précaution ce n’est pas fun, mais c’est bien utile. Sois prévoyant.e, et le fun viendra après.

Pour te la faire courte, l’épargne de précaution est un montant d’argent que tu vas pouvoir utiliser tout de suite en cas de soucis. Il est recommandé de mettre 10 à 20% de son salaire de côté par mois. Si tu ne peux pas mettre dès maintenant cette somme-là de côté, commence par ce que tu peux. Le mieux, pour ne pas y penser à chaque mois, est de planifier un virement automatique dès la réception de ton salaire (bourse ou autre revenu si étudiant, par exemple) vers une épargne que tu ne toucheras qu’en cas de pépin.

À toi de déterminer combien tu peux mettre de côté. Sois réaliste avec ta situation pour ne pas voir cette épargne comme un poids. Même les petits montants comptent, donc n’attends pas pour épargner. Commence dès maintenant. Tu seras bien content.e quand au bout de l’année tu auras une belle épargne de précaution.

 

Donc si tu reprends le budget voici où nous en sommes :  Total montant restant (1) – épargne de précaution = montant restant (2)

 

Étape 3 : Montant pour les dépenses de fun éphémère

 

Avant de te parler de la réalisation de tes rêves, on va tout de suite parler des dépenses pour le fun éphémère. Ces dépenses sont primordiales pour te motiver à justement réaliser tes projets. Parce que, de manière réaliste, si tu épargnes la totalité de ton argent restant pour tes projets, tu risques de ne pas tenir sur la longueur. Voilà pourquoi tu dois prévoir une somme pour te faire plaisir de temps en temps (cinéma, restaurants, petit week-end – ce que tu veux).

Du montant restant (2) du calcul précédent, enlève tout de suite 20% à 30%. La somme restante est ce que tu pourras investir dans tes projets. Les 20% à 30% correspondent à une moyenne, que tu peux ajuster en fonction de tes besoins. À toi de voir ce que tu es prêt.e à ajuster pour réaliser tes projets.

 

Tu connais donc maintenant le montant que tu peux dépenser chaque mois pour te faire plaisir. Voilà un bon stress en moins. Mais attention à ne pas dépasser ce montant. De toute façon, je vais te donner de quoi te motiver (étape 4). Donc si tu me suis bien, tes besoins vitaux, ton épargne de précaution et tes dépenses plaisirs sont couvertes. Tu peux donc souffler et prendre le temps de développer et financer tes projets.

 

Total montant restant (2) – dépenses fun éphémère = montant pour réaliser ses rêves

 

Étape 4 : déterminer le coût de ses rêves

 

Maintenant que tu sais quelle somme il te reste, tu vas pouvoir planifier tes rêves. Et par rêves, j’entends tes projets. C’est le moment de lister tout ce que tu veux faire. Note tout. Ne t’arrête pas. Ensuite, à côté de chaque idée, fais tes recherches et estime un prix. Tu n’es pas obligé.e de faire des recherches trop approfondies. Tu peux pour l’instant commencer par une enveloppe réaliste que tu peaufineras un peu plus tard. De cette manière, tu vas avoir une idée de combien tu dois mettre de côté pour y arriver. Tu ne pourras sans doute pas tous les réaliser, du moins en même temps. Donc concentre-toi sur le premier de ta liste. Une fois réalisé, passe au suivant.

Ensuite, voici le calcul à faire :

Montant du projet ÷ Montant mensuel pour réaliser ses rêves = Montant à mettre de côté par mois pour réaliser ses rêves.

Si tu as déterminé que le voyage de tes rêves te coutait 4 000$ et qu’il te reste 300$ de montant pour réaliser ses rêves tu devras donc épargner 13,3 mois (4 000 ÷ 300).

 

Étape 5 : application mensuelle

 

Maintenant que tous tes postes de dépense sont indiqués, à toi d’instaurer un système pour respecter ton budget. Ce que je te conseille est de te « payer en premier », c’est-à-dire d’instaurer des virements automatiques vers ton épargne de précaution et ton épargne rêves/projets. Voici aussi d’autres astuces à mettre en place pour automatiser au maximum ton système :

  • Virements automatique vers l’épargne de précaution et ton épargne rêves
  • Virements automatiques vers les dépenses récurrentes : assurances, mutuelle, loyer, électricité, eau, téléphone, internet, impôts, etc.
  • Sortir de l’argent liquide à dépenser pour les postes récurrents qui ne peuvent pas être gérés par virements automatiques : courses alimentaires, dépenses de fun éphémère

 

À toi de voir ce qui fonctionne le plus avec ta personnalité et ton style de vie. Il ne faut surtout pas que tu sois frustré.e, sinon tu risques de ne pas tenir sur le long terme. Le mieux est d’y aller par étape. Au pire des cas, ça te prendra plus de temps, mais au moins tu y arriveras sur la longueur.

 

Étape 6 : Bilan et ajustement

 

Donne-toi un mois pour appliquer ton premier budget et fais le point. Qu’est-ce qui fonctionne ? Qu’est-ce que tu pourrais faire de différent ?  Qu’est-ce que tu pourrais faire de mieux ?

 

C’est le moment de faire un retour d’expérience sur ton mois passé. Là aussi, sois honnête avec toi-même. Il n’y a pas de secret. Si tu veux mettre plus de côté, il va falloir que tu ajustes certains postes de dépense. Ajuster ne rime pas avec austérité. Il existe plein de façons de maintenir son style de vie et quand même réaliser ses rêves. Il te suffit de voir les choses différemment, et de faire autrement. Si tu dois couper quelque chose, essaie de le faire en premier au niveau du fun éphémère. Et il est souvent même possible de réduire ses dépenses vitales en modifiant sa consommation tout en gardant un minimum de confort . Le but est de maximiser ton épargne de précaution et ton épargne rêve.

Voici une liste d’exemples de postes de dépenses récurrents que tu pourrais ajuster :

  • Abonnement au câble –> Netflix – que tu peux partager à plusieurs et diviser les coûts
  • Internet, abonnement téléphone, assurance –> diminution du forfait
  • Frais bancaires –> banques en ligne sans frais mensuels
  • Dépense de vêtement –> seconde main (lis mes articles sur le sujet)
  • Voiture –> transports en commun
  • Repas du midi acheté –> prépare tous tes repas du midi à l’avance

 

Il existe encore plein d’autres postes de dépenses que tu peux réduire. J’en ai encore plein d’autres dont je pourrais te parler plus en détails, dans un autre article, si ça t’intéresse (dis le moi dans les commentaires). Au final, en faisant des économies par-ci par-là, tu vas te retrouver avec une belle cagnotte à dépenser ou à épargner. À toi de voir.

 

Félicitations, tu viens de faire ton (premier) budget. Teste-le maintenant et dis-moi comment ça se passe !

 

Télécharge le fichier excel pour faire ton budget : Budget_Consommation_Rebelle

Budget_ConsommationRebelle

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 25
    Partages

Laisser un commentaire