Consommation Rebelle - Bilan 1 mois

Bilan 1 mois : rebelle 1 fois par jour

Cela fait un mois que je me suis lancée dans le défi d’une action rebelle par jour. Du skateboard aux achats en vrac, en passant par le rasage de mes vêtements, voici un petit bilan de certains des défis qui m’ont apporté le plus. Je les ai classés en trois catégories : + de temps, + d’argent, et + de bien-être. Bien que pour la plupart, ils pourraient entrer dans toutes les catégories en même temps.

 

Rebelle pour + de temps

Pour avoir du temps pour moi et pour faire avancer mes projets personnels, j’avais compté qu’il me fallait 1h30 par jour. J’ai donc commencé il y a deux mois à me lever à 6h45 du matin. Pour me réveiller en douceur, je commence par un peu d’étirement et de méditation. Ensuite, je regarde les objectifs que je me suis fixée la veille et je m’y mets. En me levant, je sais donc exactement quoi faire. Je n’ai qu’à suivre ma routine, simplement, sans trop y réfléchir.

 

11 pm is the new 2 am

Comme je suis une grande dormeuse, je m’impose de dormir 8h par nuit. Si à 23 h, je ne suis pas au lit, je sais que le lendemain va être difficile. Me lever tôt me demande de la discipline. Je me suis aussi essayée plusieurs levés à 6h du matin. Je sais, ce n’est que 45 minutes plus tôt que ma routine. Mais sur la longueur, je trouve que c’est difficile à tenir. Je ponctue donc de manière exceptionnelle les levés à 6h du matin lorsque je vois que mon planning du lendemain est chargé. D’une manière générale, je n’ai jamais autant aimé mes matins que maintenant. D’autant plus que c’est le moment de la journée où je suis la plus efficace.

 

Consommation Rebelle - Miracle Morning

 

Je ne peux que vous conseiller d’essayer. Il y a même des livres qui ont été écrit sur le sujet. Celui dont on m’a parlé est le Miracle morning de Hal Elrod. Je ne l’ai pas encore lu, mais apparemment j’en applique certains préceptes. Alors si vous en avez besoin d’un coup de pouce motivant pour vous convaincre, lisez-le !

 

Anecdote rigolote d’il y a 2 mois

 

Moi : « Je me lève à 6h45 depuis 10 jours et c’est génial, je me sens tellement bien. J’accompli tellement de choses. »
Amie : « Ah ! Tu fais le miracle morning ?! »
Moi : « C’est quoi ça ? »
Amie : « C’est un bouquin qui parle du principe de se lever tôt, pour accomplir des choses. »
Moi qui essaye de faire une blague : « En tout cas, je ne sais pas si c’est un miracle, mais moi je me lève… »

 

Niveau gain de temps, j’ai fait le tri mensuel de ma penderie. Chaque mois, c’est la même routine : tous les vêtements de saison que je n’ai pas portés depuis deux mois sont mis dans une pile. Comme je suis assez émotionnelle avec mes vêtements, je me fixe un objectif en terme de chiffres (entre 5 et 10) afin de respecter cette routine de tri. Si j’hésite sur un vêtement, je me donne un mois pour le porter au moins trois fois. Si au bout d’un mois je ne l’ai toujours pas mis, il se retrouve dans la pile « don » du mois d’après.

 

Consommation Rebelle - Tri

 

Don, échange ou vente

Ensuite, je donne, j’échange, ou je vends (beaucoup plus rarement, parce que je trouve que ça prend du temps).

En parlant de tri, je l’ai aussi fait avec mes courriels. Avant j’avais 15 mails par jour. Maintenant je n’en ai plus que 2-3 par jour et uniquement des correspondances personnelles et choisies. Le rêve. Chaque matin, pendant une dizaine de jours, plutôt que de supprimer directement les mails indésirables, je me désabonnais. Ça m’a pris 10 secondes de plus que de simplement les supprimer. Et franchement ça fait une différence visuelle énorme. D’autant plus que je me sens moins achalée par des informations que je ne veux pas.

 

Rebelle pour + d’argent

 

Pour avoir plus d’argent, j’ai essayé différentes choses. La première était de ne pas dépenser du tout pendant une journée. Je suis sortie sans mon porte-monnaie et j’ai recommencé sur plusieurs jours. Je me suis trouvée plus légère. Cela m’a aussi poussée à faire avec ce que j’avais à la maison. Je me suis alors rendue compte que j’avais plein d’options et de ressources chez moi. Le fait de payer mes dépenses avec de l’argent plutôt qu’avec ma carte de crédit m’a aussi aidée à réduire mes dépenses. Voir physiquement son argent sortir du porte-monnaie pour effectuer un achat a plus d’impact que de payer par carte. J’ai donc essayé de faire tous mes achats en espèce. Évidemment, c’est au niveau mental que ça se passe. Mais je trouve que c’est un bon réflexe à prendre pour se rendre compte de ses dépenses.

 

Rebelle avec 20$

Je me suis également lancée le défi ambitieux de vivre une semaine avec uniquement 20$ comme budget « fun » : café, restaurant, verre, pâtisserie, etc. (Il se trouve que je ne suis pas allée faire de courses alimentaires cette semaine non plus, car j’avais tout prévu le weekend d’avant. Tous mes repas du midi et du soir étaient prêts.)

 

Défi semaine 20$ - Consommation Rebelle

 

Alors, comment j’ai fait ? La première chose est que je n’ai rien dépensé du lundi au vendredi. Je n’ai même pas pris mon porte-monnaie. Pas de café à emporter, de petit goûter, ou autre plaisir. Mon objectif était de garder mon budget pour le weekend. Finalement, l’apéro auquel je devais aller est tombé à l’eau, donc pas de dépense d’alcool à faire. Et ça, c’est une aubaine, parce que pour ceux/celle qui ne le savent pas, l’alcool est cher au Québec. Les trois quarts de mon budget y seraient passés.

Voici donc ce que j’ai fait de mes 20$. Vendredi soir, je suis allée chercher un plat à emporter dans un restaurant indien. Le fait d’aller le chercher, plutôt que de me faire livrer ou que de manger sur place, m’a permis de ne pas devoir donner de pourboires (ou de payer la livraison). Je me suis régalée pour la modique somme de 12$. Le lendemain, je suis allée manger un petit déjeuner dans une boulangerie (Pain dans les voiles). J’ai pris un grand chocolat chaud et des toasts (à volonté) avec de la confiture. Là aussi c’était excellent. Ça m’a couté 6.90$. Il me restait donc 1,10$ que je n’ai pas dépensé. Épargne directe !

 

Des possibilités rebelles à gogo

J’ai passé un weekend avec 20$, sans me priver. Le samedi soir, j’ai fait un soupé à la maison avec les courses que j’avais fait le weekend d’avant. Et le dimanche matin, j’ai fait des pancakes maison véganes (donc moins chers). Aucune privation et que du bonheur. Évidemment, si je n’avais pas eu ce défi, j’aurais certainement commandé indien et payer 5$ à 8$ de plus (livraison et pourboires). Le fait de me déplacer m’a rappelé que faire des économies nécessite des ajustements (petits ou grands) ici et là. À la rigueur, j’aurais aussi bien pu ne pas dépenser du tout et très bien le vivre.

Dans tous les cas, je suis entrée dans mon budget !

Consommation Rebelle - Bilan - Défi semaine 20$

 

Pour continuer sur les économies, j’ai aussi mis 25 % de mon salaire de côté. Comment j’ai fait ?

  • Je n’ai rien acheté de neuf.
  • Je n’ai acheté qu’une seule fois des vêtements dans une friperie. Pour 35$ j’ai acheté quatre sets de table, un jean, et trois t-shirt. J’ai même trouvé un T-shirt cool pour mon copain.
  • Je n’ai fait mes courses alimentaires qu’une seule fois par semaine, en suivant ma liste de courses, et en achetant soit en vrac, soit au marché (légumes de saison). Je suis aussi végétarienne, ce qui réduit sacrément mes dépenses.
  • J’ai privilégié les sorties chez des gens (apéro ou souper chez des amis) plutôt que d’aller au resto ou dans des bars.
  • J’ai emprunté des livres plutôt que de les acheter.
  • J’ai remis à neuf mes vêtements en les rasant, ou les ajustant avec un coup d’aiguille d’épingle.
  • J’ai conservé mes aliments alimentaires jusqu’à deux semaines, grâce à mes petites techniques. Donc moins de gaspillage alimentaire.

 

Rebelle pour + de bien bien être

 

Du côté du bien-être, je me suis obligée à prendre du temps pour moi et à accomplir les choses que j’avais inscrites sur ma To do list. Pendant deux semaines, j’ai remis au lendemain un projet que je voulais absolument faire, faute de temps ou de motivation. Tannée de ne pas l’avoir accomplie, je me suis bloquée une heure non négociable pour le réaliser et finalement ça m’a pris 15 minutes. Quelques minutes et surtout un énorme soulagement. Comme quoi, mon grand-père avait tout compris : « ne remet pas au lendemain les choses que tu peux faire aujourd’hui ».

 

Consommation Rebelle - Méditation

 

J’ai aussi continuer à méditer 5 petites minutes chaque matin. Comme je vous l’ai dit ici, il y a des matins où je suis moins à l’écoute du moment présent que d’autres. Mais quoi qu’il arrive, je m’impose ces 5 minutes, qui me font énormément de bien. Et avec le temps, j’apprécie ces moments de plus en plus.

 

La journée mondiale de la tortue

Dans la même idée, j’ai aussi essayé de vivre une journée, qui s’annonçait très chargée au travail, en effectuant toutes mes actions lentement, histoire d’être dans le moment présent. Au final, je me suis rendue compte que faire chaque action lentement ne me prenait que quelques secondes de plus. Ma journée a donc été allongée de 15 minutes au total. Quelques minutes en échange de moins de stress et de plus de sérénité. C’est donc une habitude que je tente de conserver quotidiennement.

 

Non

J’ai dit « non » à toute les choses que je ne voulais pas faire : sortir un soir, faire une course, cuisiner ce truc, ou faire une dépense. Je me suis écoutée et j’ai gagné du temps pour moi. Évidemment, je n’ai perdu aucun(e) ami(e) dans le processus. Dire « non » ne doit pas être vue de manière négative. Cela ne fait pas de vous une personne négative, mais plutôt une personne qui choisit de ne pas faire certaines choses afin de pouvoir en faire d’autres qui ont plus d’importance pour vous.

Un mois de consommation rebelle, et ce n’est pas fini ! J’ai d’autres défis qui m’attendent. Je vais continuer de vous les partager.
En attendant la nouveauté, vous pouvez retrouver tous mes défis ici.

 

Et vous, quels sont les défis que vous avez relevés ?

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages

Une réflexion au sujet de « Bilan 1 mois : rebelle 1 fois par jour »

Laisser un commentaire