Cosmétiques bio
Consommer Mieux

Cosmétiques bio : les indispensables à adopter

Les cosmétiques bio sont à la mode, ce qui nous arrange bien. À nous une belle peau au naturel, sans aucun perturbateur. Je ne peux que te conseiller de passer des cosmétiques traditionnels aux cosmétiques bio. Pourquoi ? Parce que c’est mieux pour ta peau, pour la planète et pour ton budget. Depuis que j’ai entamé ma transition vers le bio, j’ai clairement diminué mes déchets liés aux cosmétiques, puisque j’achète la majorité de mes produits en vrac. Mon budget cosmétique à diminué, puisque j’achète moins et moins cher. Et j’ai une peau qui respire plus (moins grasse, moins de rougeurs ou de petits boutons). Que du bonheur. Alors si toi aussi tu souhaites entamer ta transition vers les cosmétiques bio, voici ce que tu peux faire:

  1. Acheter des cosmétiques bio et du maquillage bio prêts à être utilisés, en allant sur des sites de cosmétiques bio en ligne qui proposent de nombreuses marques de cosmétiques bio, comme MademoisellebioAvril, ou Zao (liste plus développée ici – section cosmétique)
  2. Acheter des ingrédients naturels pour confectionner toi-même tes cosmétiques bio, ou les utiliser tels quels. Tu peux le faire dans des magasins bio ou sur internet (plusieurs sites disponibles – mais tu auras des déchets à gérer)

Avant de passer aux cosmétiques bio et naturels je n’avais aucune idée de tout ce qui était possible de faire avec des ingrédients de base. Alors j’ai décidé de te présenter ceux qui ont révolutionnés ma routine cosmétique, histoire que tu puisses toi aussi les tester (si ça te tente, bien sûr). Étant donné que nous avons tous une peau et des besoins différents, il est possible que certaines options ne te plaisent pas. Pas grave ! Il existe une multitude d’options bio et naturelles pour remplacer n’importe quel produit traditionnel. Tu trouveras forcement le cosmétique bio idéal qui correspond à tes besoins, que ce soit dans cet article ou ailleurs ! Dans tous les cas, à toi la jolie peau !

À noter: les photos font parties d’un mois d’astuces responsables que j’ai lancé en décembre 2018. Si tu souhaites lire le récapitulatif de toutes ces astuces responsables, tu peux cliquer sur l’article ici !

 

 

Cosmétiques bio #1 – Je me démaquille à l’huile végétale bio

huile végétale bio

Je commence mon top 9 de cosmétiques bio, en te parlant du démaquillant.

Se démaquiller. En voilà une action qu’on fait très souvent. Et pour se démaquiller, il faut un liquide démaquillant. Grande nouvelle pour toi, il existe plein d’options naturelles qui démaquillent aussi bien, voire mieux, et surtout qui sont plus économiques, que les alternatives chimiques auxquelles nous sommes habitué.e.s. Le suspense est à son comble. Moment de révélation. Il s’agit de l’huile végétale (bio).

Oui, tu peux te démaquiller avec de l’huile d’olive, de coco, de jojoba, de noisettes, etc. Au niveau de l’application, je verse quelques gouttes d’huile végétale sur mes mains, je me masse le visage, et je rince avec de l’eau.

Chaque huile a sa spécificité et ses apports. À toi de voir laquelle est la plus adaptée à ta peau. Personnellement, j’utilise l’huile de jojoba que j’achète en vrac et que je renouvèle environ tous les deux mois. Ma petite bouteille de 50ml me coûte seulement 5$ (3€). Figure-toi que je l’utilise aussi pour d’autres choses, mais ça je t’en parlerai plus tard.

Donc, laisse tomber ton démaquillant chimique, vêtu de plastique, et passe au naturel, tout nu (disponible en vrac ou en contenant de verre). C’est plus économique, meilleur pour ta santé et celle de la planète.

 

Cosmétiques bio #2 – Je fais mon déo maison

déodorant bio

Là aussi, voilà une action qu’on fait très très souvent : se mettre du déo pour éviter que l’odeur de notre transpiration se répande autour de nous tel un halo. Alors on y va à coup de déo. Tout y passe, les pshiit comme les billes. On se débarbouille rapidement et on recommence à s’asperger de déo. Ça n’en finit plus : les dépenses, les irritations de la peau, les soulagements de courte durée, les déchets. Peut-être que je généralise. Mais pour ma part, c’est comme ça que je vivais mon ancienne vie en cohabitation avec les déos chimiques. Alors j’ai arrêté d’en mettre, tout simplement.

Et puis un jour j’ai essayé de me concocter un déo maison avec deux trois ingrédients ultra abordables. J’ai eu la révélation. Ça marche, je n’ai aucune rougeur et ça me prends 5 minutes à réaliser. Pour la recette, tu as deux options :

  • Option1 – la flemmarde (celle que je fais souvent) : mettre un peu debicarbonate sous tes aisselles (à ne pas faire si tu as la peau sensible)
  • Option2 – la petite chimiste. Une super recette piquée de chez lestrappeuses :

6 c. à s.(90 ml) d’huile de noix de coco + 1/4 tasse (60 ml) de bicarbonate de soude + 1/4 tasse (60 ml) de fécule de maïs ou d’arrow-root + huiles essentielles(facultatif) – 2 à 3 gouttes par 5 ml d’huile. J’utilise l’huile essentielle de Palmarosa, qui contrôle bien les odeurs.

** Si tu es enceinte ou que tu allaites, les huiles essentielles sont à éviter.Renseigne-toi avant de te lancer dans l’option 2.

À toi les économies, les bonnes odeurs, et la peau toute douce et non irritée.

 

Cosmétiques bio #3 – Je me lave les dents avec un dentifrice fait-maison

dentifrice bio

C’est quoi déjà le problème avec le dentifrice ? Le problème derrière ce petite tube d’apparence innocente est en premier lieu sa composition pas très saine,regroupant un mélange de produits nettoyants et blanchissants. Certains des composants (triclosan, parabène, alumina – oxyde d’aluminium, colorants,dioxyde de titane, Sodium Lauryl Sulfate) ont donc des effets néfastes. Et en deuxième lieu, il y a l’emballage – d’abord le plastique qui enferme ton dentifrice avec lequel tu vas être en contact, puis la boite cartonnée.

Le plus important dans le lavage de dents n’est pas le dentifrice mais bien le brossage. C’est grâce à un brossage méticuleux que tu t’assures une bonne hygiène buccale. Pour t’éviter les problèmes liés aux dentifrices conventionnels, tu peux t’en confectionner un maison. Attention, ce n’est pas parce que les produits sont naturels qu’ils sont tous à prendre et à mettre dans ton dentifrice. Il y a quand même des précautions à prendre. Mais rien de trop compliqué.

 

Un dentifrice en 2 secondes

Après avoir fait plusieurs essais, voici le dentifrice que je trouve le plus efficace, le plus agréable, et le plus économique : le savon de Marseille. Non ça n’a pas le goût du savon, et non ce n’est pas toxique, notamment si ton savon de Marseille est un « vrai » (non transformé). Pas besoin de faire une préparation quelconque.  Coupes un petit bout de savon de Marseille que du dédies à ton brossage. Mouille ta brosse à dent et frotte-la contre le savon de Marseille. Voilà, un dentifrice bien mousseux, hyper facile à préparer.

Non, tes dents ne vont pas tomber. Elles seront bien belles, nettoyées au naturel avec un produit ultra économique et zéro-déchet. Si tu as envie d’un petit blanchiment, tu peux te faire de temps en temps un lavage de dent au charbon végétal activé. Tout simple, tout naturel, tout économique.

 

Cosmétiques bio #4 – Je me lave les cheveux avec des produits naturels

Cosmétiques bio

Sais-tu que tu n’es pas obligé.e de te laver les cheveux tous les 3 jours afin qu’ils soient propres ?  Sais-tu aussi que tu n’es pas non plus obligé.e d’acheter du shampoing pour te les laver ? QUOI ? Oui, je sais, c’est troublant comme révélation.

Ça fait maintenant 1an que je ne me lave les cheveux qu’avec des produits naturels. J’ai graduellement espacé mes shampoings pour n’en faire plus qu’un par mois.  Non, je n’ai pas les cheveux gras comme de l’huile de friteuse. Au contraire, mes cheveux sont très beaux, brillants et résistants.

Pour le shampoing mouillé, j’utilise de la farine de pois chiche bio que je dilue dans de l’eau jusqu’à obtenir une texture de pâte à gâteau. Ensuite je l’étale sur mes cheveux, comme un shampoing classique. Je laisse agir quelques minutes et je rince et me faisant un après-shampoing avec du vinaigre de cidre dilué (1/4 de gourde) dans de l’eau (3/4 de gourde). Tous les cinq jours à peu près, je me fais un shampoing sec avec de la fécule de maïs (Maizena).

Je plonge un pinceau à blush dans mon pot de fécule de maïs et l’étale délicatement sur mes cheveux.Je laisse agir trois minutes, puis je brosse mes cheveux pour enlever le restant de pellicules blanches. Pour les blondes, c’est l’idéal. Si tu as les cheveux bruns ou noirs, je te conseille d’utiliser de la poudre de cacao bio. Afin d’éviter toute substance chimique, je choisis des produits bio.

 

D’autres alternatives ?

En alternative à la farine de pois chiche, tu peux aussi essayer : l’œuf, l’argile blanche (verte ou rose), le rhassoul, le bicarbonate de soude, le savon de Marseille ou d’Alep.

Quoi qu’il arrive, passer au naturel ne va t’apporter que du positif. Plus d’argent, de temps, de bien-être, le tout sans produits chimiques et sans emballage (puisque tout se trouve en vrac).

 

Cosmétiques bio #5 – Je nourrie ma peau avec de l’huile végétale

huile végétale

Quand on y pense, on se crème pas mal. Le visage, le corps, les mains. À chaque partie du corps, sa petite crème dédiée qui fait des miracles.

Il est temps de terminer tous tes pots de crème et de passer à l’huile végétale. C’est ça le vrai miracle. Parce que quand on y pense, le corps a besoin d’être nourri. Pas la peine de payer des fortunes des petits pots sur-emballés aux composantes chimiques multiples. L’huile végétale fait très bien le travail. En fonction de ta peau,regarde quelle huile végétale te convient le mieux. Tu peux utiliser l’huile d’olive, de noisette, de jojoba, de coco. Évidemment, comme tu veux t’éviter tous produit chimique, afin de préserver au mieux ton corps, fais en sorte qu’elles soient bio. Et si tu veux t’éviter de la gestion de déchets, achète-les en vrac.

Le bonus avec ces huiles végétales, c’est qu’elles sont multi-usages : tu peux nourrir ta peau, te démaquiller, pour certaines composer ton déo ou encore te préparer des bons petits plats. Je doute que tu pouvais faire tout ça avec ton ancienne crème hydratante.

Si tu veux te lancer dans des DIY sympas de crèmes hydratantes/nourrissantes, ou d’autres cosmétiques d’ailleurs, regarde sur le blog des trappeuses ; tu vas trouver ton bonheur.

 

Cosmétiques bio #6 – J’ hydrate mes cheveux à l’huile végétale

Huile végétale cheveux

Encore moi et ma lubie de l’huile végétale. Une lubie qui n’en est pas une d’ailleurs, parce que je te parle d’un truc qui fonctionne vraiment. Au lieu d’acheter des masques – encore une fois aux composantes chimiques multiples, dispendieux et sur-emballés –fais-toi un masque à l’huile végétale bio de ton choix.

Cheveux secs : huile d’argan, abricot, amande douce

Pour les cheveux abimés : huile d’argan, avocat, ricin, olive, romarin, amande, coco

Cheveux ternes : huile de coco, avocat, brocoli

La liste est bien plus longue que les exemples que je viens de te donner. Donc ne tombe pas dans le piège de les surconsommer. Sélectionne en une, en fonction de tes besoins, et teste-la. Pour la première application, n’en mets pas trop afin de vérifier comment tes cheveux réagissent au gras. La première fois que je me suis fait un masque à l’huile de coco, j’ai mis la dose et je l’ai laissée s’imprégner toute une nuit. J’ai mis une journée et 2 longs shampoings pour m’en remettre. Vas-y donc mollo au début. Une fois que tu sais ce qui te convient, tu peux te faire un soin de temps en temps.

 

Cosmétiques bio #7 – Je me lave avec un savon solide

Savon solide -Cheveux naturel - huile végétale - Shampoing - dentifrice naturel - cosmétiques bio

Je pense que ça doit faire 7 ans que je ne me suis pas lavée avec un savon liquide. Je n’aime vraiment pas le concept. Ça prend trop de place dans la salle de bain et à chaque fois que tu le verses dans ta main, une partie du liquide coule à travers tes doigts pour s’écraser dans le fond de ta douche. Alors, tu te dépêches de te savonner avec le restant de liquide qui ne s’est pas échappé. Le tout, en faisant des poses bizarres pour lutter contre la gravité. Bref, ça encombre, ça coûte cher, c’est emballé et, en fonction du produit, la composition peut être chimique.

Figure-toi qu’il existe une alternative toute simple que tu connais certainement : le savon solide. C’est plus pratique parce qu’il ne coule pas, plus économique parce qu’il coûte moins cher et dure plus longtemps, et plus écologique si tu l’achètes non emballé.

Et pour le non chimique, je te conseille de choisir des savons solides où la composition est clairement bonne, comme le savon de Marseille, qui est d’ailleurs celui que j’utilise.Pour ton info, un savon de Marseille à 10$ (en Europe le prix est de 4€) me tient 2 mois, sachant que je l’utilise aussi comme dentifrice et pour la lessive.Mais ça, je t’en parlerai plus tard. 

 

Cosmétiques bio #8 – Je me maquillage bio et végane

cosmétique bio

Encore un truc qu’on fait très souvent, voire tous les jours. La tendance est plus aux produits conventionnels, c’est-à-dire aux produits non bio aux composantes chimiques. Étant donné qu’on les étale directement sur notre peau, on se met en contact avec des substances chimiques (comme le silicone, le parabène, l’huile minérale, le petrolatum, par exemple – mais il en existe plein d’autres).Si tu as un doute, amuse-toi à regarder sur internet la signification des composants de tes cosmétiques.

Les produits bio sont naturels et issus de l’agriculture biologique. Ils sont donc sans OGM, pesticides, silicones, ou autres composants issus de la pétrochimie. Le label bio implique aussi que les produits ne sont pas testés sur les animaux et que les emballages sont recyclables. En voilà une bonne nouvelle, un produit aux valeurs multiples.

Donc pour toi, comme pour la planète et les animaux, passe au maquillage bio. Il n’est pas plus cher que le maquillage conventionnel. Et comme tu vas t’éviter des réactions cutanées ou des maladies potentielles liées aux cosmétiques conventionnels, tu fais aussi de belles économies sur les soins que tu n’auras pas à faire.

 

Cosmétiques bio #9 – J’ai des règles économiques et « santé »

règles naturelles

Je sors un peu des cosmétiques, pour te parler des règles. Il n’y a quelques temps, je suis tombée sur un article qui disait qu’une femme dépensait environ 23 500€pour ses règles durant toute sa vie. J’ai été complètement ahurie par ce chiffre ! Toutes ces dépenses pour un truc qu’on n’a même pas demandé. Heureusement,depuis quelques années, plusieurs options réutilisables, et bien meilleures pour l’hygiène féminine, se sont développées.

Alors cette année, c’est le moment de les tester. Tous les produits non réutilisables ont une option réutilisable, beaucoup plus économique et sans aucun produit chimique. Et ça,c’est non négligeable. Donc si tu es plus tampon, tu peux essayer la« cup ». C’est un tout petit entonnoir en silicone qui va récupérer le sang de tes règles. Tu n’as plus qu’à la vider et la rincer quand elle est pleine. Tu l’achètes une fois et elle va te durer plusieurs années.

Si tu es plus serviette hygiénique, tu peux tester les serviettes hygiéniques réutilisables ou les culottes de règles. Le concept est simple : tu les passes en machine dès qu’elles sont sales et tu les remets une fois propres. Situ as peur que le sang reste accroché, le meilleur moyen est de passer le tissu tâché à l’eau froide à chaque fois que tu te changes. Ensuite, tu peux frotter le tissu avec du savon de Marseille. Si la tâche est coriace, laisse-la tremper dans l’eau froide pendant quelques heures.

 

Chacun son style

Et enfin, mon préféré, le flux instinctif. Celui-là demande beaucoup plus d’entraînement puisque tu apprends à gérer ton flux en le retenant (comme tu retiens une envie de pipi)et en allant le vider aux toilettes. Aucune protection n’est nécessaire, tu as juste besoin de t’entraîner à écouter ton corps. C’est ce que je fais, et ça fonctionne très bien.

Tu l’as compris, il y en a pour tous les goûts et pour tous les styles. Si tu es motivée, tu peux aussi te mettre à la conception de serviettes hygiéniques réutilisables ou de culottes de règles. Et si tu veux en acheter, il y a plein de marques locales qui ont des designs sympas. Ça donne presque envie d’avoir ses règles. Quoi qu’il arrive, le choix du réutilisable est mieux pour ta santé, ton budget, et la planète.

 

Voilà pour mes nouveaux cosmétiques bio qui ont changé ma routine quotidienne. Mes nouveaux indispensables. Ils l’ont surtout simplifié en m’apportant beaucoup plus de temps, de place dans ma salle de bain, et de budget. Et bien sûr une jolie peau. Sinon, ça ne vaudrait pas vraiment le coup 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 10
    Partages

4 commentaires

  • marie

    Merci pour le partage de toutes tes solutions. On sent que tu as étudié chaque sujet en détail et c’est très intéressant.
    Deux questions “techniques” : 1)- pour le démaquillage à l’huile végétale, personnellement je n’aime pas le faire sur les yeux, même en rinçant, j’ai l’impression que cela me brouille la vue. Du coup j’utilise un tout petit peu d’eau micellaire bio pour les yeux, et de l’huile pour le reste du visage.
    2-) Comment se passe le flux instinctif la nuit? on arrive aussi à retenir avec l’entrainement?
    Merci d’avance pour tes réponses !
    Marie

    • Sophie

      Merci Marie pour ton commentaire ! Alors pour répondre à tes questions:
      1. Moi aussi l’huile végétale me brouille la vue. Je rince directement à l’eau (sous la douche). La pression de l’eau enlève rapidement toute l’huile. Tu peux toujours essayer de t’essuyer le visage rapidement après le rinçage pour éviter la sensation de brouille.
      2. Oui, avec de l’entrainement, tu peux sans problème passer la nuit. Au pire des cas, il y a une goutte ou deux, que tu pourras rapidement nettoyer à l’eau froide.

  • Béatrice

    j’adhère totalement au savon solide et au shampoing pas cracra, mais pour le visage : je ne me maquille pas, j’ai la peau très réactive qui rougit et tiraille, et la (les) dermato m’a prescrit d’éviter l’eau et le savon et de me nettoyer matin et soir avec de l’eau micellaire – du coup je ne sais plus quoi faire…

    • Sophie

      Ah les problèmes de peau, je connais ! Je ne suis malheureusement pas spécialisée dans ce domaine là. Alors je dirais, comme tu le fais sans doute déjà, de toujours privilégier produits bio et naturels. Je sais qu’il existe de l’eau micellaire bio par exemple. Après, en fonction de ce qui te convient le mieux tu pourras adapter tes produits à tes besoins.
      Si tu as besoin de conseils plus spécifiques, je te recommande le chouette blog de biotenaturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

           Reçois gratuitement mes 73 astuces pour économiser 500€

%d blogueurs aiment cette page :