Consommation Rebelle - famille (presque) zéro déchet

Famille (presque) zéro déchet, Ze guide : les essentiels à retenir

Pourquoi je vous parle du livre Famille (presque) zéro déchet, Ze guide ? Cela faisait un moment que je m’intéressais au zéro déchet, en faisant des ajustements, par-ci, par-là sur ma consommation. J’ai commencé à les faire pour toutes les bonnes raisons associées à ce mouvement : environnement, santé, désencombrement, et économie.
Ce changement, je l’ai fait doucement mais surement, afin d’acquérir des habitudes durables et de bons reflexes. Jusqu’à maintenant ça fonctionne plutôt bien :

  • Je n’achète presque rien de neuf. J’achète seconde main, empreinte, ou loue dès que j’ai un besoin.
  • Je composte mes déchets organiques, ce qui a clairement réduit la taille de ma poubelle.
  • Je limite au maximum les emballages, en faisant mes courses en vrac et en refusant les sacs plastiques et emballages. Ce qui limite aussi la taille de mes poubelles recyclées.
  • Je continue de cuisiner maison, mais je n’achète plus que des produits de saison. J’ai dit « bye » aux framboises en hiver.
  • Je me suis équipée de sacs en toile pour emballer mes plats préparés lorsque je suis invitée. Donc, plus d’aluminium ou de plastique.
  • Je commence (en mode débutante) à faires mes produits ménagers maison.

J’en parle d’ailleurs plus en détails ici.

 

Pas encore « presque zéro déchet »

Évidemment, je ne suis vraiment pas au même niveau que la famille (presque) zéro déchet, mais j’ai déjà entamé le processus en changeant plusieurs de mes habitudes.

Tout ça pour vous dire que j’ai trouvé ce livre très pédagogue et instructif surtout pour quelqu’un qui veut commencer à se mettre au zéro déchet. Ce guide offre un plan d’action complet, découpé en plusieurs étapes faciles à mettre en place. Pour chacune d’entre elles, il y a des listes de ressources et d’exemples concrets. Chacune des sphères de la consommation y sont abordées. Donc il y en a vraiment pour tout le monde. J’ai particulièrement aimé les illustrations et les jeux de mots qui ponctuent la lecture (papa, tu adorerais !). Ce qui rend encore plus accessible le zéro déchet.

Pour tous les autres qui sont déjà avancés dans le processus, je vous dirais que ce guide est très pratique pour combler vos lacunes ou vos zones de développement. Pas la peine de le lire en entier, ce n’est pas une histoire 🙂  Donc vous ne perdrez pas le fil en allant directement au chapitre pertinent pour vous.

 

Famille (presque) zéro déchet, Ze guide : les rappels utiles qui font du bien

 

1. Le zéro déchet, c’est aussi bien pour soi

Consommer du plastique, ce n’est pas que remplir sa poubelle, mais c’est aussi en manger. Le plastique peut transmettre certaines de ses molécules aux aliments avec lesquels il est en contact.

 

2. Le zéro déchet, ce n’est pas compliqué

Une grosse partie de votre poubelle est remplie de déchets organiques et de déchets recyclables (verre, papier, carton, brique, bouteille en plastique, aluminium). Ces deux parties-là peuvent déjà être évitées en utilisant un compost et en faisant le tri sélectif. Triste nouvelle, le tri n’est pas un reflexe général et est parfois techniquement impossible (plastiques alimentaires ou médicaux souillés par exemple). Deuxième mauvaise nouvelle : même si le plastique est recyclable, sachez qu’il ne l’est qu’une seule fois. Après il devient un déchet à enfouir ou bruler. Je m’arrête là, mais la liste est encore longue.

 

3. Le zéro déchet, ça ne prend de temps

Dites au revoir aux heures perdues dans les grandes surfaces surchargées, et dites bonjour aux minutes passées dans les petits commerces. Une fois que vous aurez préparé votre kit de courses (voir plus bas), vous verrez que vous gagnerez clairement du temps en adoptant le mode zéro déchet.

 

4. Le zéro déchet, ce n’est pas cher

En fait, c’est entre 15 et 40% moins cher qu’un produit emballé. Pourquoi ? Parce que vous ne payez que le produit et pas le produit + le marketing + l’emballage. Évidemment, il y a des endroits qui cassent les prix sur certains produits (surtout à l’achat d’une grande quantité). Demandez-vous alors comment ils peuvent proposer un produit si peu cher. Quelle est la qualité du produit ? Est-ce que le plastique ne va pas se transférer sur mes aliments ? Les emballages que je vais devoir stocker ne vont-ils pas me demander d’acheter plus de sacs plastiques, ou me demander de descendre les poubelles tous les 3 jours ? Ai-je besoin de toute cette quantité ? À vous de voir.

 

 

Les 6 conseils pratiques que je retiens de la Famille (presque) zéro déchet, Ze guide

 

1. Le kit des courses

Pour faire ses courses, la famille (presque) zéro déchet recommande de s’équiper de contenants. Au début, cela demande un peu de préparation. Mais une fois votre kit prêt, il n’y a plus qu’à le sortir.

Donc voici les indispensables :

  • « Tuptups » et bocaux en verre pour le frais
  • Sacs en tissu pour les produits secs
  • Un panier en osier ou gros sac de caisse durable pour les légumes, fruits frais, et produits d’entretien. Je préfère le sac de caisse durable, que je trouve plus pratique à ranger dans un sac à dos.
  • Un carton ou cagette pour mettre les légumes, les fruits frais, et les contenants. De mon côté, j’utilise un sac à dos et un sac de caisse durable, plus faciles à transporter quand on n’a pas de voiture.

 

2. Où faire ses courses ?

    • Au marché de votre ville ou à la coopérative de producteurs proche de chez vous, pour les légumes et les fruits. Il existe aussi des services en ligne de livraison de paniers de fruits et légumes (regardez en ligne ce qui se fait proche de chez vous)
    • Chez les spécialistes (boucher, poissonnier, fromager, boulangerie, etc.) pour le frais
    • Les magasins en vrac pour les produits secs (pates, riz, semoule, thé, café, fruits secs, noix, épices, bonbons) et certains liquides (huiles, vins, liquides vaisselle, lessive). Là aussi, faites vos recherches sur internet pour trouver le plus proche de chez vous.
    • Les magasins en gros

 

 

Conseils : allez faire vos courses avec une semaine de menu « type » en tête afin d’avoir une idée des volumes d’achat. Pour ma part, je fais toujours ma liste de recettes et ensuite ma liste d’ingrédients nécessaires. Je n’achète que ce dont j’ai besoin et je ne vais faire mes courses qu’une seule fois par semaine. Donc gain de temps, et de budget, puisque je ne craque pas sur des trucs inutiles.

 

3. Trouver des contenants

Pas la peine de courir acheter des contenants en verre. Servez-vous des contenants que vous avez déjà à la maison, comme les pots de confiture, de miel, de compote, etc. Faites-vous votre petite collection disparate.

 

Consommation Rebelle - famille (presque) zéro déchet

 

4. Les essentiels de la droguerie zéro déchet

Côté entretien, la famille (presque) zéro déchet recommande d’avoir une liste d’essentiels à utiliser seuls ou mélangés à d’autres essentiels. Ils sont très efficaces, peu chers et écologiques.

  • Le bicarbonate : anticalcaire, adoucissant, dégraissant, agent lavant, et antiacide
  • Le savon noir : dégraissant, détachant, désinfectant et antibactérien
  • Le vinaigre blanc : détartrant, anticalcaire, désinfectant et nettoyant
  • Le savon de Marseille : n’achetez que le vrai.
  • Les huiles essentielles : celles que vous aimez (lavandes, eucalyptus, citron, menthe, etc.)
  • Le percarbonate de soude : blanchissant, dégraissant et détartrant
  • L’acide citrique : détartrant, antirouille, bactéricide

 

Pour tout ces indispensables, il y a des précautions d’emploi et de conservation particulières à connaître avant toute utilisation.

Si vous voulez passer à l’action, beaucoup de recettes maison sont données dans Ze guide. À vous de jouer les alchimistes ! Petit conseil de la famille (presque) zéro déchet : ne vous lancez pas dans la confection de tous les produits d’entretien en même temps. Par contre, lorsque vous en faites un, faites-le en grande quantité pour être tranquille pour quelques mois.

 

5. Le tri dans ses cosmétiques

De quoi avez-vous vraiment besoin ? Posez-vous la question, rassemblez tous vos cosmétiques et faite le tri.

Ensuite, voici les 3-4 besoins de base à combler :

  • Nettoyer : savon, shampoing, dentifrice
  • Protéger et nourrir : huile ou baume à lèvre
  • Maquiller : blush, mascara, rouge à lèvre
  • Hygiène : cup menstruelle ou serviette hygiénique lavable, rasoir

 

6. Remplacer ses produits industriels non recyclables :

Afin d’éviter d’acheter régulièrement des produits non recyclables à courte durée de vie, la famille (presque) zéro déchet propose de remplacer ses achats contre des produits durables de qualité.

  • Rasoirs jetables contre des rasoirs en métal durables
  • Mousse à raser contre savon et blaireau en bois à poil
  • Gel douche contre savon solide et liquide
  • Serviettes hygiéniques et tampons contre la cup et les serviettes hygiéniques lavables
  • Déodorant ou stick anti transpirant contre l’huile essentiel de palmarosa (à mélanger avec Aloe Vera et Jojoba pour les peaux sensibles)

 

Plusieurs recettes maisons de cosmétiques (maquillage compris) sont disponibles dans Ze guide. Elles ont toutes été testées par la famille (presque) zéro déchet, donc il y a plein de petits conseils pour tous ceux qui veulent se lancer.

 

Consommation Rebelle - famille (presque) zéro déchet
© la famille zéro déchet – http://www.famillezerodechet.com

 

Le petit mot (presque) de la fin

Au tout début de mon expérience de zéro déchet, j’étais beaucoup trop enthousiaste et voulais changer toutes mes habitudes rapidement. Un jour, je vivais avec le plastique et le lendemain je ne pouvais plus le supporter. Je m’entends encore dire : « mais pourquoi ça m’a pris autant de temps à réaliser ? ». Évidemment, ça n’allait pas aussi vite que je voulais, donc j’étais fâchée contre moi même et frustrée de ma lenteur.

Moi et mon intensité nous sommes calmées. Alors, j’ai décidé d’y aller une étape à la fois. Et ça fonctionne plutôt bien. J’ai encore du chemin à faire, mais je suis sur la bonne voie. C’est exactement comme ça que je vois Ze guide : un bon moyen de changer ses habitudes étape par étape.

Les débuts

Au début de chaque nouveauté, on est tous très enthousiastes. Le secret est de prendre son temps et de ne pas faire le/la rabat joie. Personne ne les écoute ceux-là, même si les arguments sont bons. Un bon conseil que je retiens de la Famille (presque) zéro déchet, Ze guide est d’y aller par étape et de monter l’exemple aux autres (que ce soit chez vous, chez eux, ou lors d’événements publiques comme des festivals). Lorsque vous recevez ou que vous êtes invités, préparez vos plats maison, et emballez-les avec des contenants durables. Ce que vous ramènerez parlera de lui même. Donnez des conseils à ceux qui le demandent. Mais comme le dit Ze guide «  restez tolérant et ne jugez pas » et gardez vos amis. Chacun y va à son rythme.

 

Les aventures de Sophie : et un jour tout arrive

Je suis allée en Algérie ces vacances d’hiver et je me suis dit que je n’y consommerais pas de plastique. Ce qui est vraiment difficile parce qu’il n’y a pas encore de politique de restrictions par rapport aux sacs plastiques (comme on peut avoir en France dans les grandes surfaces par exemple). Une bouteille d’eau = un plastique. Un citron = un plastique.

Bref, j’exagère, mais vous l’avez compris ; le plastique est tellement ancré dans les habitudes de consommation que le refuser est parfois compliqué à expliquer, d’autant plus que je ne parle pas arabe. Donc avec mon interprète préféré (Mokhtar) je suis allée au marché dans la ville de Saida faire mes achats en refusant tous les plastiques impliqués. Mokhtar traduisait mon refus en parlant de l’environnement et tout. Il faisait ça très bien. Au point qu’un marchant lui a dit « c’est bien, ça va nous prendre 50 ans pour penser comme ça ». Bref je n’ai pas changé le monde, mais je n’ai pas consommé de plastique. Mission accomplie.

 

 

Convaincus ? Vous pouvez aller chercher la Famille (presque) zéro déchet, Ze guide en bibliothèque ou le trouver sur Amazon ici.
Rendez-vous aussi sur le site Famille (presque) zéro déchet, en cliquant ici

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 12
    Partages

Laisser un commentaire