IMG_0789Je garde mes bocaux en verre - consommation rebelle

Je garde mes bocaux en verre

Confiture, choucroute, miel, moutarde, sauce tomate, jus d’orange. À chaque fois que j’achète un truc dans un bocal en verre, je le garde et le réutilise une fois que j’ai terminé de manger son contenu. Ça me permet d’avoir un bon stock de bocaux en verre pour mes achats en vrac. Alors, ce n’est peut-être pas aussi beau que les bocaux en verre Le Parfait ou les pots Masson, mais c’est super économique, puisque j’utilise une ressource que j’ai déjà achetée.

J’ai une collection assez disparate de bocaux, mais ils font très bien l’affaire. D’ailleurs, lorsque je n’achète pas en vrac, j’essaye d’acheter ce dont j’ai besoin dans un contenant en verre. Temps qu’à y être, je m’arrange pour trouver la forme ou la taille de bocal que je n’ai pas encore. Oui, avec le temps je deviens un peu plus exigeante.

Le non-problème de l’étiquette

Il faut aussi que je te parle de l’étiquette. Parfois j’ai la flemme de les enlever. Mais lorsque la motivation me prend, je mélange de l’huile d’olive (3 cuillères) avec du bicarbonate de soude (1 cuillère) jusqu’à que ça devienne une petite pâte. J’étale cette pâte sur mes bocaux en verre, que je laisse agir une bonne heure. Ensuite, je frotte délicatement avec mes doigts pour enlever l’étiquette.

Ça me prends beaucoup moins de temps que de m’acharner dessus avec mes ongles ou un couteau (technique testée qui ne fonctionne pas, surtout lorsque la colle est coriace).

Garde tes bocaux en verre, et enlève les étiquettes si ça te tente. À toi les courses en vrac, et toutes les recettes maison comme les compotes de pommes, les yaourts, le houmous, les soupes, les gaspachos, et tout autre truc que tu peux conserver dans un bocal. Tu n’as plus d’excuse, tu as déjà tes contenants.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire