Consommation Rebelle - fait maison

Pourquoi adopter définitivement le fait maison ?

J’ai toujours aimé faire les choses moi-même, que ce soit de la bouffe, des meubles, des cadeaux, ou des petites attentions. Je me rappelle encore la première fois que j’ai cuisiné un gâteau pour mes ami(e)s. J’ai été beaucoup trop félicitée pour ce modeste gâteau au yaourt. Mais ça m’a donné envie de recommencer. J’ai continué à apporter du fait maison à des apéros ou des dîners. Et trois gâteaux plus tard, j’ai eu la révélation : le fait maison a un impact incroyable sur les gens, beaucoup plus fort que l’achat d’un produit tout fait, même si ce dernier est parfois meilleur que le fait maison. J’ai bien retenu la leçon. Depuis, j’amène aussi souvent que possible du fait maison. À tel point que je commence à avoir une petite notoriété notamment pour mes tartes flambées (flammekueches) végétariennes et mes gâteaux en tout genre.

 

 

Pourquoi j’aime autant le fait maison ?

 

Tranquille, chez soi

Comme son nom l’indique, on peut le faire, quand on le souhaite, de chez soi. Évidemment, il faut aller acheter certains ingrédients (ou matières premières) avant de s’y mettre. Là aussi, au plus vous faites du fait maison régulièrement, au plus vous allez avoir ce qu’il vous faut sous la main, sans devoir sortir faire une course. J’ai donc toujours de quoi faire un gâteau, construire une table, repeindre un truc, ou recoudre un vêtement. Le tout sans bouger de chez moi.

 

Unique

Le fait maison est unique et conçu pour une occasion en particulier. C’est sans doute pour ça qu’il a autant de succès, parce qu’il correspond parfaitement à un besoin. Lorsque je voulais une table haute pour ma cuisine, j’ai regardé sur tous les sites internet et dans tous les magasins de seconde main que je connaissais. J’ai trouvé des dizaines de tables, mais aucune ne correspondait aux dimensions, à la couleur, ou à la forme que je voulais. Et comme ma cuisine était très petite, je n’avais pas beaucoup d’options. En désespoir de cause, j’ai même regardé sur Ikea. C’est à ce moment-là que j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai commencé à dessiner un croquis de que je voulais. Et voilà comment est née ma lubie de construction de tables. Et honnêtement, je m’attendais à beaucoup plus compliqué que ça.

 

Rapide

Ça ne prend pas tant de temps que ça. On a cette impression que le fait maison prend plus de temps que d’aller acheter directement dans un magasin. Ce n’est pas forcément le cas. Je vais vous raconter l’histoire du premier meuble que j’ai construit : ma table haute de cuisine.

Après une recherche sur internet (Pinterest) pour trouver le modèle de la table et la réalisation d’un croquis aux bonnes dimensions (30 minutes), je suis allée chercher du bois et de la quincaillerie – vis et équerres (45 minutes). Ensuite, j’ai ramené le tout à la maison à dos de vélo (15 minutes). Puis, j’ai poncé les planches (45 minutes) et procédé à l’assemblage en 3 heures. À part pour la recherche et le croquis, j’ai eu de l’aide d’une autre personne, notamment pour le transport et l’assemblage. Au total, ce projet m’a pris 5h15. Le tout dans une ambiance détendue sur ma terrasse un bel après-midi d’été.

 

Qui n’a pas passé 3 h chez Ikea ?

Qui n’a pas déjà pris un après-midi pour aller chercher une table chez Ikea ? Qui n’a pas ensuite pris quelques heures pour l’assembler ? Peut-être que toutes les étapes vous ont pris un peu moins de temps que mes 5h15. Ou peut-être que vous avez trouvé un particulier à côté de chez vous avec la table parfaite. Dans ce cas-là, vous avez eu de la chance.

De mon côté, par rapport à mes recherches et à mon besoin, ça m’a fait gagner beaucoup de temps. Et si c’est le cas pour une table sur mesure, c’est le cas également pour un gâteau, un cadeau, ou n’importe quel projet fait maison.

 

 

Au plus vous en faites, au plus vous serez bon(ne) que ce soit au niveau du temps passé ou du résultat. Mes premiers projets de construction étaient loin d’être parfaits. Mais ils sont toujours debouts et correspondent exactement à l’idée que je m’étais faite. Au plus j’avance, au plus je deviens précise dans mes réalisations.

 

Est-ce que le fait maison vaut le coût financièrement ?

Par rapport au neuf, le fait maison vaut le coût financièrement. Que ce soit pour ma table, ma penderie, mes étagères, ma terrasse, mes cadeaux, ou de la déco, j’ai toujours réalisé mes projets pour moins cher que du neuf. Par contre, si on compare à la seconde main, le prix se discute. C’est possible de trouver exactement ce que vous voulez pour un prix moins cher que le fait maison (achat des matériaux, quincaillerie pour l’assemblage, et outils). Bien que ce soit rare, ce n’est pas impossible. Il faut bien chercher et avoir de la chance.

Vous l’avez compris, je suis une grande passionnée du fait maison. J’ai plusieurs essentiels dont je vais vous parler, qui sont très faciles à reproduire à la maison. On va y aller du plus facile

au plus difficile.

 

La bouffe – niveau facile

Sans grande surprise, je commence par la bouffe. Bien que je ne fasse pas mes conserves et mes confitures maison, je ne mange aucun plat préparé. Je cuisine tous mes repas du midi et du soir à la maison. Lorsque je suis invitée quelque part, j’amène presque à chaque fois un dessert ou un plat préparé maison. La plupart du temps, je sélectionne des recettes faciles à faire qui cuisent toutes seules. De cette manière, ça me prend un minimum de temps et le résultat est toujours très apprécié. J’en parle d’ailleurs plus en détail ici.

 

Ma nouvelle passion : le thé maison

Ces derniers temps, je fais mon thé « maison ».  J’ai acheté en vrac plusieurs types de feuilles de thé, herbes, épices, et fleurs. Je ne me suis pas trop attardée sur le choix. Dès que l’odeur me plaisait, je l’achetais. Ensuite, je me fais mes petits mélanges dans ma théière. Je commence même à amener mes mélanges tout prêts au boulot, où je les fais infuser dans ma boule à thé. C’est complétement naturel, plus économique, et ça me fait moins de déchets à gérer.

 

 

 

Décoration et meubles – niveau intermédiaire

Déco – niveau intermédiaire débutant

Ce qui est fun avec la décoration, c’est qu’on peut faire beaucoup de choses avec ce qu’on a déjà. Regardez attentivement ce que vous avez autour de vous. Redécouvrez les objets de votre quotidien. Après, soyez créatif ! Internet peut également vous aider à trouver de belles idées. Je vous conseille d’utiliser Pinterest, qui est une bonne plateforme visuelle pour trouver rapidement des idées. Avec le mot clé ‘DIY’ (do it yourself) + une référence à l’objet que vous souhaitez décorer (par exemple « étagère »), vous tomberez sur une panoplie énorme de possibilités.

 

Ensuite, arrêtez-vous sur une idée et réalisez-là. Achetez le minimum. Faites la liste de vos besoins et voyez autour de vous si certains éléments peuvent vous être prêtés. Il y aura bien quelqu’un qui aura de la peinture, une perceuse, 2-3 vis, de la corde, etc. Sinon essayez d’en louer. Et si vraiment cela est impossible, passez à l’achat.

 

Voici quelques exemples de décorations que j’ai pu faire. Les matières premières ont été trouvées dans la rues, données, ou achetées dans des magasins de seconde main.

 

 

 

Les meubles – niveau intermédiaire avancé

Les meubles, c’est la même chose que la déco mais avec des trous. C’est pour ça qu’on change de niveau de difficulté. Prenez votre temps, rien n’est infaisable.

Je vous ai assez parlé de ma table. Alors je vais vous parler de ma penderie. Ce projet m’a demandé plus ou moins autant de temps que pour ma table. En tout un peu moins de 5h, avec la recherche des planches (1h), l’achat de la quincaillerie (30 minutes), et le montage (3 heures). Comme pour la décoration, le principe est le même : faites vos recherches, arrêtez-vous sur une idée, faites la liste de vos besoins, et demandez autour de vous. À part les planches et les équerres, je n’ai rien dû acheter (outils prêtés, vis restantes achetées pour la table haute, et main d’œuvre gentiment rendue disponible pour le montage). J’ai même une collègue qui s’est arrangée avec son copain pour qu’il vienne me chercher en voiture pour transporter mes trois grandes planches !

Bref, ça ne m’a pas couté grand chose (par rapport à du neuf) : environ 100$ (environ 65 euros). Et je finis avec une belle penderie sur mesure ! Par contre, ça me demande pas mal de discipline dans mon rangement quotidien. Une autre fois, je vais essayer de me faire des tiroirs. Mais ça sera pour plus tard.

 

 

 

Des cadeaux – niveau difficile

Et enfin les cadeaux. Je les mets en niveau de difficulté avancé parce que je trouve que ça demande de se creuser un peu plus les méninges étant donné que ce n’est pas pour soi. D’autant plus qu’offrir quelque chose vient avec le risque que ça ne plaise pas. Donc pour les aventuriers, voici quelques idées de cadeaux de ce que j’aime bien faire.

 

  • Broderies en tout genre sur des sacs, t-shirt, body, nappe
  • Album photo, cadre photo, illustrations dans des cadres
  • Bijoux avec des vraies perles ou autres trucs trouvés dans des magasins spécialisés (non, je ne vous parle pas des colliers de pâtes)
  • Décoration : vase, cadre, terrarium
  • Chasse aux trésors emmenant une personne d’un endroit à l’autre où des moments lui sont offert (exemple : café, restaurant, spas, ciné, – selon le budget). Ici, ce n’est pas du fait maison à proprement parler, mais le jeu reste quand même sympa et personnalisé.

 

Là aussi, laissez libre cour à votre imagination. Si vous n’avez aucune idée, internet vous aidera (Pinterest, Instagram, et les blogs en tout genre de DIY).

 

En conclusion, le fait maison, c’est fun, c’est économique, et ça ne prend pas autant de temps que ça. Alors, convaincu ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 8
    Partages

Laisser un commentaire