Consommation Rebelle - Radine et rebelle : mes 8 conseils pour faire des économies

Radine et rebelle : mes 8 conseils pour faire des économies

Si vous ne me connaissais pas encore, je vais vous parler un peu de moi et de ce que je fais pour avoir le maximum d’économies, sans faire trop d’effort. J’ai toujours été consciente de mon budget et je fais attention à mes dépenses. Sans pour autant me priver. Loin de là. Je n’ai jamais manqué de rien et ne me suis jamais refusé quelque chose que je voulais vraiment. Par contre, j’ai changé ma manière de consommer pour ne jamais être frustrée d’un quelconque non achat.

 

Comment est-ce que j’ai fait ?

Tout simplement en changeant quelques habitudes, pour d’autres plus économiques. Et ce, même sur les plus petites habitudes. Surtout sur celles-là en fait. Parce que ce sont les petites économies (répétitives) qui font les grandes différences. Alors, tu vas peut-être te dire que je suis radine. Je ne pense pas l’être. Par contre, je suis ultra spécifique dans mes dépenses et choisis autant que possible les options les plus optimales économiquement (selon mes critères). Donc si c’est ça être radine, je le suis avec plaisir ! Si tu continues à me lire, c’est que tu veux en savoir plus sur mes bons plans pour faire de belles économies. Sans plus attendre, voici mes 8 conseils de consommatrice « radine » à la sauce rebelle.

 

 

Économie 1 : Goûter

Que faire pour manger moins et ne pas se jeter sur n’importe quel achat de bouffe ? Il suffit de goûter. Je le fais tous les jours vers 16h30. Comme à la bonne époque. Je mange une collation que je me suis préparée (amande, noix, gâteau maison, yaourt). Résultats : il y en a plein. D’abord je ne suis pas affamée sur le chemin du retour du boulot. Donc je ne fais aucun achat impulsif non nécessaire qui viendrait plomber mon budget. Ensuite, je ne me rue pas sur la nourriture que j’ai à la maison.

J’attends tranquillement et sans frustration l’heure du dîner. Vu que je n’ai pas faim, je ne suis pas tentée de me cuisiner un truc gras ou plus conséquent que ce que j’ai prévu. Parce que quand on a faim, tu sais bien de quoi on est capable. Je mange simplement les repas que je me suis préparé à l’avance. Ce qui me fait aussi gagner du temps, puisque je ne prépare rien de plus.

Bref, je te recommande vivement de goûter. Prépare-toi un truc qui ne te demande pas trop de préparation : mélange de noix (acheté en vrac sans aucun autre ajout), gâteau/cookie fait maison pour maitriser ce que tu mets dedans. Si tu te lances dans un gâteau, fais-le suffisamment grand pour qu’il te tienne plusieurs goûters. Comme ça, tu es tranquille pour la semaine.

 

Économie 2 : les transports doux

Si tu veux faire des économies, essaye de vivre sans voiture. Si tu en as une, regarde les alternatives existantes pour l’utiliser le moins possible : covoiturage, location de courte durée, autopartage, transport en commun ou transport doux : vélo, trottinette, roller ou autre.

De mon côté, je n’ai jamais eu de voiture. Je sais que grâce à ça, j’ai sauvé pas mal d’argent. Si toi aussi tu n’as pas de voiture, c’est que tu te déplaces sans doute en grande partie en transport en commun.

Alors pour toi, j’ai encore d’autres bon plans. Je vais te parler du vélo. Tu vas peut-être me dire que tu en fais déjà. Sur ce je vais te demander à quelle fréquence ? Si tu me dis que tu l’utilises pour tous tes déplacements, dans ce cas-là tu es au maximum de ta capacité d’économie sur ce poste-là. Quoi que je pourrais te demander combien tu as payé ton vélo, ton équipement, etc. Mais ça, c’est encore une autre histoire.

En tout cas, si toi tu es du genre à alterner entre transport en commun et vélo, demande-toi si tu pourrais tout simplement tout remplacer par le vélo. Fais un essai pendant une semaine en ne prenant pas ton abonnement de transport et regarde comment tu vis cette expérience. Si c’est positif, BRAVO, tu viens de faire des économies en changeant doucement un petit réflexe de consommation.

Attention cependant à ne pas tomber dans le schéma inverse en faisant des achats supplémentaires pour t’équiper toi et ton vélo. Si tu roules très bien avec ce que tu as, continue comme ça. Je ne pense pas que ton objectif soit de remporter le maillot jaune du tour de France. L’idée est bien de faire des économies et de ne pas les dépenser ailleurs.
Consommation Rebelle - Je prends le vélo

Économie 3 : proposer en premier

Sortir c’est cool, et ça fait du bien. Mais ça coûte toujours quelque chose. Parfois une petite somme et parfois une plus grosse. Que faire pour ne pas passer pour une radine auprès de ses ami(e)s, mais pour quand même avoir tous les bénéfices, à savoir dépenser le moins possible ? La réponse : proposer une option économique en premier à son groupe d’ami(e)s. Pour cela, fais des recherches sur les endroits bon marché et sympas proche de chez toi et de chez tes ami(e)s. Ensuite, tu n’as plus qu’à proposer en premier d’aller là-bas. Essaie d’avoir 2-3 choix de secours au cas où le premier ne plait pas. Tu peux toujours proposer de faire un truc chez toi ou dans un parc.

Mais si jamais ce n’est pas ton choix qui l’emporte, tu as deux options. La première est de vérifier la carte de l’endroit désigné et de regarder quel sera le montant de ce que tu pourrais dépenser. Si tu as goûté tu ne devrais pas être affamé(e) et donc moins dépenser. La deuxième est de refuser. Il n’y a aucun mal à ça. Pour moi, c’est être responsable. Dans tous les cas, tu maitrises ton budget.

 

 

 

Économie 4 : faire du shopping dans son placard

 

Avant de dire que tu n’as rien à te mettre et d’aller acheter de nouveaux vêtements, regarde ce que tu as dans ton placard. Et par « regarde », je veux dire : sors tout sur ton lit et confectionne-toi des tenues. Essaie-les et prends-les en photos pour ne rien oublier. Cette petite séance de « shopping maison » va aussi te permettre de te rendre compte de ce que tu ne mets plus depuis un moment. Ou du vêtement qui ne va tout simplement avec rien. Sépare-toi du surplus et ne garde que tes tenues validées.

En bonus, regarde ce que ton copain ou ta copine a dans sa penderie. Et si tu as un besoin particulier et que ta garde-robe n’est pas suffisante, demande à tes ami(e)s avant de faire un achat. C’est ce que je fais à chaque fois que j’ai une soirée ou un événement me demandant une tenue particulière qui ne fait pas partie de ma garde-robe. En empruntant une tenue à une amie, je m’évite une dépense pour quelque chose qui ne me servira au mieux que 2 ou 3 fois dans l’année.

 

Économie 5 : cuisiner maison

J’en ai déjà parlé plusieurs fois, alors je vais être très brève. Cuisiner maison, que ce soit ses repas du midi, du soir, ou du goûter, est un très bon moyen d’économiser sur son budget nourriture. En plus, tu vas pouvoir maitriser tout ce qu’il y a dans ton assiette. Si tu veux en savoir plus sur ce sujet, tu peux cliquer ici.

 

Économie 6 : « c’est pas Versailles ici »

On a tous entendu nos parents dirent : « Je ne travaille pas chez EDF ! C’est pas Versailles Ici ! Ton père, ce n’est pas Crésus ? ». Parfois on l’oublie, mais ne pas éteindre les lumières d’une pièce quand on en sort fait monter la facture. C’est aussi le cas en laissant ses appareils en veille, en les laissant charger plus que nécessaire, ou en mettant trop fort le chauffage.

Même chose pour l’eau. La laisser couler quand on se lave les dents, fait la vaisselle, ou prend sa douche fait augmenter la facture et diminuer les ressources. Rien que le fait d’en être conscient et d’agir dans ce sens va réduire ta facture sans te demander trop d’effort. Économies assurées.

 

Économie 7 : louer ton logement quand tu pars en vacances

Un bon moyen de réduire ses frais lorsque tu pars en vacances est de louer ton logement. Évidemment, fais-le uniquement si c’est possible avec ton propriétaire.

Mise à part la préparation (ménage et rangement), il n’y a pas grand-chose à faire. Tu peux passer par Airbnb afin de profiter de l’assurance et partir en vacances l’éprit plus léger. Si tu es inquiet au niveau de certaines de tes affaires précieuses (ordinateur, bijoux, etc.) tu peux toujours aller les déposer chez des amis.

Cette option est également un bon moyen de faire garder ton/tes animaux de compagnie.

 

Économie 8 : demander plutôt que dépenser

Avant d’acheter un bien matériel, regarde autour de toi s’il est possible de l’emprunter. Surtout si tu en as besoin de manière ponctuelle. Si aucun de tes ami(e)s, membres de ta famille, ou proches n’a ledit bien, vérifie si tu peux le louer, ou essaye de le faire toi-même. Si ce n’est pas possible, il te reste l’option de l’achat usagé. Et si tu ne trouves rien qui correspond à ton besoin, alors tu pourras passer à l’achat de première main. Dans la majorité des cas, toutes les options avant l’achat de première main sont trouvables.

J’en parle un peu plus en détails ici et ici.

Radine et rebelle pour de belles économies

Voilà, tu connais maintenant mes 8 astuces radine-rebelles pour faire des économies et surtout optimiser ton budget. Ce sont des petits reflexes à adopter sur des petites dépenses récurrentes. Tu verras que les petites économies font les grands budgets.

Si je peux te donner un dernier conseil, cette fois plus général : c’est de toujours penser aux alternatives. À chaque fois que tu as un besoin, ou une proposition de dépense, pose-toi la question de l’alternative. Qu’est-ce que tu pourrais faire de différent pour optimiser ton budget, tout en ayant le même niveau de satisfaction ? Réfléchir de cette manière va te permettre d’être plus ouvert(e) aux changements et bien sûr de faire des économies sans te priver.

Des conseils de ce genre, j’en ai encore plein d’autres, alors si ça t’intéresse, fais-le moi savoir dans les commentaires !

Bye !

 

 

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 9
    Partages

Laisser un commentaire